Rhoda Jatau est libre !

Rhoda Jatau, une infirmière nigériane accusée de blasphème et emprisonnée en mai 2022, a été libérée sous caution et emmenée en lieu sûr. L’accusation est toujours en cours.

Rhoda-Foto-CSI-e1702470911502

Rhoda Jatau. csi

 

C’est un message de Noël en avance : la chrétienne Rhoda Jatau, mère de cinq enfants, a été libérée le 8 décembre 2023 ! Elle avait été détenue pendant dix-huit mois dans une prison de l’État fédéré de Bauchi au Nigéria pour « incitation à la sédition » et « incitation au mépris des croyances religieuses » ainsi que pour « cyberharcèlement ».

L’accusation persiste

La bonne nouvelle de sa libération sous caution intervient deux semaines seulement après que la Cour suprême de Bauchi a rejeté une demande de non-lieu de la défense et décidé que Rhoda Jatau devait répondre de ses actes devant la justice. Solomon Mwantiri, un partenaire local de Christian Solidarity International (CSI) et représentant légal de Rhoda, a confirmé cette nouvelle. La femme de 46 ans suit actuellement un traitement médical dans un lieu tenu secret. Son mari, Ya’u Adamu, a exprimé sa joie à l’annonce de cette libération tant attendue, tout en espérant pouvoir fêter Noël en famille.

Des mois de campagne intensive

Rhoda Jatau avait été accusée de blasphème et arrêtée en rapport avec une vidéo qu’elle avait partagée et qui condamnait le lynchage de l’étudiante chrétienne Deborah Yakubu dans l’État fédéré de Sokoto. CSI s’engage pour sa libération depuis son incarcération le 20 mai 2022. Avec d’autres organisations de défense des droits de l’homme, CSI avait lancé un appel à Mme Nazila Ghanea, rapporteuse spéciale des Nations unies sur la liberté de religion ou de conviction, pour qu’elle se saisisse du cas de Rhoda Jatau.

La coalition en faveur de Rhoda s’est élargie

En réponse, la rapporteuse spéciale et d’autres experts des droits de l’homme de l’ONU ont publié une déclaration en octobre 2023 dans laquelle ils exprimaient leur inquiétude quant à l’arrestation et à la détention de Rhoda Jatau. Ils ont estimé que l’accusée n’avait fait qu’exercer son droit à la liberté d’expression et à la liberté de religion et de croyance. Ils ont également souligné que Rhoda Jatau s’était vu refuser à plusieurs reprises une libération sous caution et qu’elle n’avait eu que des contacts intermittents avec un conseiller juridique depuis son arrestation.

Les médias se sont emparés du cas de Rhoda

Depuis la dernière audience du tribunal, le 27 novembre 2023, le cas de Rhoda Jatau est devenu de plus en plus un sujet de discussion dans les médias sociaux. Les hashtags #FreeRhoda et #RhodaJatau sur X (anciennement Twitter) ont attiré de plus en plus d’attention et des agences de presse internationales comme Al-Jazeera ont fait des reportages sur Rhoda Jatau. Joel Veldkamp, responsable de la communication internationale de CSI, espère avec son mari Ya’u Adamu, que les juges abandonneront les charges contre Rhoda le 19 décembre 2023. Mais même après un acquittement, Rhoda sera toujours en danger et aura besoin de protection. Joel Veldkamp affirme : « Nous soutenons Rhoda et sa famille de toutes nos forces et prions pour qu’ils puissent fêter Noël ensemble dans un lieu sûr. »

Morven McLean

Mise à jour de janvier 2024: l'audience du tribunal du 18 décembre a été reportée et aucune nouvelle date n'a été donnée.

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.