Un nouveau départ après l’expulsion

Après l’attaque de sa droguerie, Donatus Ekweazu et sa famille ont dû fuir le nord du pays. Avec le soutien de CSI, ils peuvent repartir à zéro.

05_Donatus-Ekweazu-with-the-family-in-his-shop-1-e1692706525441

Donatus avec ses enfants. Il est reconnaissant que sa famille soit restée indemne après l’attaque à Bauchi. csi

 

En 1990, Donatus Ekweazu et sa famille ont quitté l’État fédéré d’Enugu, au sud du Nigéria, pour s’installer dans la ville de Bauchi, au Nord-Est, où ils ont construit leur existence. Pendant plus de vingt ans, le fait qu’ils vivaient en tant que chrétiens dans une localité majoritairement peuplée de musulmans n’a joué aucun rôle. Les autochtones aimaient faire leurs achats dans leur droguerie. L’affaire était rentable.

Tout est détruit

En avril 2011, le chrétien Goodluck Jonathan a remporté les élections présidentielles contre le musulman Muhammadu Buhari. La vie tranquille de la famille a été brusquement détruite ! Le 16 avril, des islamistes de Boko Haram sont entrés dans Bauchi et ont attaqué la droguerie. « Les terroristes ont démoli toute l’infrastructure. Nous n’avions pas d’autre choix que de prendre la fuite », raconte Donatus.

L’attaque à motifs religieux contre la famille chrétienne a également laissé des traces négatives dans l’environnement social à Bauchi. Donatus a senti que de nombreuses connaissances musulmanes se détournaient d’eux. Déçu et frustré, il a décidé de retourner dans sa patrie avec sa famille. Trois mois après l’attaque, ils sont retournés dans la ville d’Enugu, avec le soutien d’amis.

Mais de quoi allaient-ils désormais vivre ? La famille avait investi sa fortune dans la droguerie de Bauchi, maintenant détruite. Avec le peu d’argent qui restait, il avait fallu financer le voyage de retour.

Donatus était donc reconnaissant d’entrer en contact avec les partenaires de CSI à Enugu. Ces derniers ont emménagé gratuitement une épicerie pour Donatus et ont payé la scolarisation de ses trois enfants. Donatus rayonne : « C’est un plaisir pour moi de vendre aux clients des patates douces, du riz ou encore des pâtes, des épices et des oignons. »

Reto Baliarda

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.