Un couple chrétien avec un enfant est libéré de prison

Une femme enceinte, son mari et leur fille font partie des près de 700 chrétiens qui ont été libérés sous caution des prisons indiennes en 2023. Ils avaient été emprisonnés à tort, soupçonnés d’avoir pratiqué les conversions forcées.

11_Indien_Falsely-Accused-e1703108732634

Après plus d’un mois de prison, le couple chrétien et sa fille de 1 an ont été libérés sous caution. csi

 

Le 10 septembre 2023, un chrétien et sa femme ont été arrêtés lors d’une réunion de prière dans une église de l’État fédéré d’Uttar Pradesh, au nord de l’Inde. Cette réunion a été interprétée à tort comme un événement visant à convertir des hindous au christianisme, ce qui faisait tomber tous les participants sous le coup des lois « anticonversion » en vigueur dans cet État fédéré.

Au moment de l’arrestation, la femme était enceinte de trois mois. Comme le couple ne disposait d’aucun moyen de garde pour leur fille âgée de 1 an, ils ont donc dû l’emmener en prison.

Libérés après plus d’un mois

Le 16 octobre 2023, à la suite des efforts inlassables du partenaire local de CSI, la famille a été libérée sous caution. Le couple en est très reconnaissant.

Les prisons indiennes sont tristement célèbres pour leurs conditions de vie très précaires, ce qui est bien sûr particulièrement pénible pour une femme enceinte accompagnée d’un jeune enfant.

Une pression politique croissante

Entre janvier et octobre 2023, 691 chrétiens ont été arrêtés. Ils sont majoritairement accusés d’avoir converti des hindous par la violence ou la séduction, en référence aux lois « anticonversion » controversées mais toujours en vigueur dans près d’une douzaine d’États fédérés indiens. Parmi les chrétiens emprisonnés, 613 ont pu être libérés grâce à un soutien juridique.

Une organisation partenaire de CSI sur place a rapporté qu’il devenait chaque année de plus en plus difficile d’obtenir la possibilité de verser une caution. Par ailleurs, une pression accrue est exercée sur les campagnes d’évangélisations ainsi que sur tous les rassemblements chrétiens en Inde.

Un espoir demeure

Les chrétiens représentent environ 2,3 % des 1,4 milliard d’habitants d’Inde. Depuis l’accession au pouvoir du parti BJP en 2014, ils sont confrontés à un regain de violence. En juin 2023 notamment, le nombre d’attentats a atteint un niveau particulièrement alarmant, avec une moyenne de trois attaques par jour. Au milieu de ce conflit religieux, le fait qu’en 2023, plus de 600 chrétiens détenus arbitrairement ont été libérés sous caution constitue une lueur d’espoir.

Anugrah Kumar | Selina Messmer

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.