Notre organisation

Christian Solidarity International (CSI), organisation chrétienne de défense des droits de l’homme, est constituée d’une association faîtière internationale et de filiales CSI dans différents pays.

Notre vision et nos principes

Le principe fondateur de CSI repose sur deux textes bibliques ainsi que sur la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU :

  • « Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps. […] Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui. » I Corinthiens 12 : 13, 26
  • La parabole du bon Samaritain dans Luc 10 : 25-37 est un appel à l’amour du prochain, un amour inconditionnel et actif.
  • L’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU affirme : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seul ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

Ainsi, pour CSI, chaque être humain doit pouvoir vivre sa foi librement, sans crainte et respecté par ses pairs. Nous sommes donc solidaires avec tous ceux qui sont opprimés et persécutés à cause de leur foi.

Siège

Le siège international et suisse de CSI se trouve à la Zelglistrasse 64, 8122 Binz, dans le canton de Zurich en Suisse.

Organisation

CSI est constituée d’une association faîtière internationale et de filiales nationales. L’association Loi 1901 CSI-France est la filiale française de CSI.

La direction de l’association CSI-France assume les tâches opérationnelles sous la surveillance du conseil d’administration.  Les comptes sont vérifiés une fois par an par un contrôleur bénévole, membre de l’association et non membre du conseil d’administration. 

Conseil d’administration

Mme Angélique Gourlay, présidente

Mme Natacha Roche-Fontaine, secrétaire

Mme Evelyne Buhl

Mme Béatrice Tewodrose

M. Dominique Nottale