Noman Masih condamné à mort | CSI poursuit son combat

Après quatre ans de détention préventive, un tribunal pakistanais a condamné Noman Masih (22 ans) à mort pour blasphème, malgré l’absence de preuves ! CSI n’accepte pas ce verdict et continue à soutenir Noman et sa famille, tant sur le plan juridique que financier.

r-1-e1686581050302

Noman Masih a été condamné à mort. Ses avocats sont consternés par cette décision, car les preuves manquent. Ils continuent à se battre pour que justice soit faite pour Noman. msn | csi

 

Les cousins pakistanais Sunny Waqas et Noman Masih sont accusés de blasphème. Depuis quatre ans, ils croupissent dans la prison de Bahawalpur. CSI aide les accusés et leurs familles désespérées. Or, Noman Masih a été condamné à mort le 30 mai 2023, malgré le manque de preuves.

L’arrière-plan

Sunny Waqas (24 ans) est accusé d’avoir copié des caricatures du prophète Mahomet qui lui auraient été envoyés par son cousin Noman Masih (22 ans) sur  WhatsApp. Un inconnu  a signalé ceci à la police et Sunny et Noman ont été arrêtés. Finalement, ce sont deux officiers de police qui ont accusés les cousins chrétiens de blasphème. Depuis quatre ans, Sunny et Noman sont dans le couloir de la mort de la prison de Bahawalpur.

CSI a rendu visite aux parents

CSI s’engage intensivement depuis des mois en faveur de Sunny et Noman. En février 2023, deux collaborateurs de CSI et notre partenaire pakistanais ont rendu visite aux parents des deux détenus dans un lieu sûr. Ils avaient dû quitter précipitamment leur maison après avoir été menacés de violences et d’incendies criminels.

Sunny et Noman s’accrochent à leur foi

Lors de l’entretien avec CSI, les deux familles ont raconté que leurs fils s’accrochaient à leur foi chrétienne, bien qu’on leur ait proposé de les libérer s’ils se convertissaient à l’islam. « Sunny a déjà lu trois fois la Bible. Le fait qu’il soit si ferme dans sa foi alors qu’il se trouve derrière les barreaux nous donne la force d’être nous-mêmes fermes dans notre foi », racontent les parents de Sunny.

Plus de 650 personnes ont répondu à l’appel lancé par CSI en 2022 pour écrire une carte d’encouragement à Sunny et Noman. Anjum, partenaire de CSI, a remis personnellement les messages aux deux jeunes chrétiens. Depuis de nombreux mois, nous prions pour Sunny et Noman. CSI-France les a repris dans les intentions de prières de son bulletin mensuel et de sa lettre mensuelle d’intentions de prières. Le président international de CSI, John Eibner, a également adressé une lettre au ministre de la Justice pakistanais pour lui demander d’agir dans le sens de la justice et de la tolérance religieuse et d’abandonner les poursuites contre Sunny et Noman. Comme le confirme le père de Noman, le fait de savoir que les détenus et leurs proches bénéficient d’un soutien multiforme est extrêmement précieux.

Et maintenant ?

Le jugement accablant de Noman Masih ne doit pas constituer le dernier mot. CSI continue à s’engager à différents niveaux pour que justice soit rendue à Noman et à beaucoup d’autres personnes accusées et arrêtées en vertu de la loi sur le blasphème.

Rolf Höneisen

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Pakistan