En raison de sa conversion au christianisme, Gita est rejetée par sa belle-famille

Grâce aux prières de voisins chrétiens, la sœur malade de Gita a été soulagée de ses maux. Reconnaissantes, les deux Népalaises ont décidé de se convertir à la foi chrétienne. En conséquence, Gita et son fils ont dû quitter leur maison et s’installer dans une petite chambre.

En raison de sa conversion au christianisme, Gita a été rejetée par sa famille. csi

Les responsables CSI rencontrent Gita Bista (27 ans) dans une église du district vallonné de Rukum, dans l’ouest du Népal. Cette mère d’un fils de 7 ans raconte ouvertement comment sa vie a changé : « Je suis entrée en contact avec la foi chrétienne il y a trois ans, alors que ma sœur était gravement malade. Des chrétiens de notre voisinage ont prié avec dévotion pour elle. Un miracle s’est produit : ma sœur a retrouvé la santé. Pleins de joie, nous avons accepté Jésus comme notre sauveur personnel. »

Le Christ ou la famille

Le mari de Gita, qui vit majoritairement en Malaisie pour des raisons de travail et envoie régulièrement de l’argent à la maison, n’a pas du tout apprécié la conversion de Gita. Il lui a donné le choix entre retourner à l’hindouisme ou se séparer de lui. « Mais je voulais à tout prix conserver ma foi chrétienne », explique Gita avec détermination. Son mari et ses beaux-parents se sont alors détournés d’elle.

Gita et son fils ont été expulsés de la maison de ses beaux-parents. Depuis près de trois ans, elle vit avec son fils dans une petite chambre. Depuis la séparation, elle ne reçoit plus d’argent de son mari. Par ailleurs, même les parents de Gita ne veulent plus rien avoir à faire avec leur fille. Tout cela a énormément affecté la jeune femme.

Avant la crise du Covid-19, elle pouvait tout de même gagner un peu d’argent en travaillant comme femme de ménage dans une école. Mais à cause du confinement, toutes les écoles ont été fermées et Gita s’est retrouvée sans emploi.

Des problèmes de santé

Depuis plusieurs années, Gita lutte contre des problèmes de santé. Elle souffre régulièrement de forts maux de tête et de douleurs rhumatismales. Elle a été opérée deux fois, la dernière fois il y a quatre ans. Malheureusement, ces interventions n’ont pas apporté d’amélioration notoire. Au contraire. « Au cours des deux dernières années, mon état de santé s’est tellement aggravé que je suis actuellement dans l’incapacité de travailler », soupire-t-elle.

Elle espère un miracle

Pendant le confinement, Gita a reçu un soutien de CSI, qui l’a aidée, elle et son fils, à traverser les moments les plus difficiles. « Cette aide était inattendue. Un grand merci pour cela ! »

La courageuse femme aimerait reprendre le travail, mais avec les douleurs actuelles, ce n’est pas réaliste. Elle espère donc un miracle, comme celui qu’a vécu sa sœur.

Reto Baliarda

En raison de sa conversion au christianisme, Gita a été rejetée par sa famille. csi
En raison de sa conversion au christianisme, Gita a été rejetée par sa famille. csi
Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Népal