Nous aidons les chrétiens déplacés

Dans l’ombre des gros titres internationaux, la situation au Myanmar reste tendue. Les chrétiens karen du camp de déplacés soutenu par CSI craignent toujours pour leur vie en raison des attaques de l’armée birmane. Kakreh Moo, partenaire de CSI, est exposée à de grands dangers lors des livraisons d’aide dans le camp. Mais la gratitude des Karen la motive à persévérer.

Faire un don
Les enfants et les adolescents doivent eux aussi régulièrement fuir le camp en raison des attaques. csi

S'engager

Depuis plus de deux ans, CSI soutient un camp de plus de cinq cents chrétiens déplacés au Myanmar. Le camp se trouve dans la jungle, à la frontière avec la Thaïlande. La partenaire de CSI Kakreh Moo *, qui vit avec sa famille en Thaïlande, distribue régulièrement des biens de première nécessité à ces personnes qui souffrent.

Une armée thaïlandaise méfiante

Elle le fait en sachant qu’une visite au camp est toujours liée à des risques. Chaque fois que Kakreh Moo s’y rend, sa voiture est sévèrement contrôlée aux points de contrôle par l’armée thaïlandaise. « Les membres de l’armée veulent savoir exactement ce que nous apportons pour les personnes qui ont fui et ce que nous emportons du camp. Ils ne sont pas du tout contents que nous soutenions le camp de déplacés. Mais grâce à l’aide bienveillante de Dieu, ils nous ont toujours laissé passer jusqu’à présent », raconte-t-elle.

Atteindre les personnes déplacées avec le matériel d’aide revient à une course d’obstacles qui demande des talents d’improvisation. En effet, les attaques militaires birmanes obligent régulièrement les habitants à fuir le camp et à se cacher dans la forêt.

Les colis alimentaires sont prêts à être distribués. csi
Les colis alimentaires sont prêts à être distribués. csi

Distribution de nourriture sous les tirs d’hélicoptères

Lors de la dernière visite de la partenaire de CSI, début juillet 2022, les déplacés chrétiens se trouvaient loin du camp, car des hélicoptères militaires birmans tournaient au-dessus de leurs cachettes habituelles. Les assaillants ont visé des cibles autour du camp et ont largué des charges explosives depuis leurs hélicoptères. Six combattants des milices insurgées qui soutiennent les chrétiens karen ont été tués. « Nous devons malgré tout être reconnaissants qu’aucun des déplacés que nous soutenons n’ait été blessé », rapporte Kakreh Moo. Mais la terreur était profonde chez les chrétiens karen attaqués.

Au milieu de cette action militaire qui mettait leur vie en danger, Kakreh Moo, son mari et son équipe distribuaient des sacs de riz aux Karen : « J’ai vu les hélicoptères militaires et j’ai dit aux habitants que nous devions distribuer la nourriture rapidement. Alors que je parlais, j’ai entendu le bruit de deux autres hélicoptères qui se déplaçaient rapidement. »

Kakreh Moo a mené rapidement l’opération de distribution et s’est précipitée avec ses assistants vers le bateau pour regagner en toute sécurité le côté thaïlandais de la rivière frontalière. « À peine étions-nous de l’autre côté que nous avons entendu plusieurs explosions. Nous avons vu des gens sur un bateau avec un drapeau blanc et nous avons dû supposer qu’il s’agissait de blessés. »

« Vous nous avez sauvés de la faim »

D’où Kakreh Moo tire-t-elle sa motivation pour aider, face à de tels dangers, les chrétiens karen luttant souvent pour survivre dans le camp de déplacés ? Elle explique que c’est surtout la grande joie et la gratitude des gens. Saw Way Thaw Heh est l’un d’eux : « Merci beaucoup à CSI pour l’aide alimentaire. Nous sommes en difficulté et nous ne nous sentons plus du tout en sécurité. Mais grâce à votre aide, nous pouvons survivre. Nous sommes bénis. Vous nous avez sauvés de la faim. »

Naw Reeya remercie également CSI de tout cœur : « J’ai une fille handicapée. Chaque fois que nous nous enfuyons dans la forêt, je dois la porter. Elle pleure toujours lorsque la faim la tenaille. C’est pourquoi nous sommes si reconnaissants de votre soutien. »

Depuis la brutale prise de pouvoir par l’armée au Myanmar, Kakreh Moo et son équipe ont effectué plusieurs livraisons d’aide pour les chrétiens karen dans le besoin dans le camp de déplacés. Pour l’essentiel, de la nourriture, des médicaments et des ustensiles de cuisine ont été distribués. D’autres actions d’aide sont prévues.

Reto Baliarda

* Nom fictif

Faire un don
Votre don peut être utilisé ainsi
Contribution à la prochaine distribution de colis alimentaires
Achat de médicaments pour les Karen déplacés
montant de votre choix
Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Myanmar