L’armée fait un coup d’État

Le 1er février 2021, le général Min Aung Hlaing a pris le pouvoir par la force. L’armée a réagi avec une extrême violence aux manifestations pacifiques qui ont suivi dans tout le pays. À ce jour, plus de 800 personnes ont été tuées et plus de 4 500 arrêtées. On rapporte de nombreux cas de torture et même des meurtres sous la torture.

15_Myanmar_1

[wly_protest id=’6164′]

Les Birmans des grandes villes ne sont pas les seuls à souffrir de la pression de l’armée. Les minorités ethniques et religieuses qui vivent majoritairement dans la jungle sont également victimes de persécutions et d’attaques. Elles ont fui dans la jungle et tentent de se protéger des agressions.

Les Karen à l’est du pays

Le groupe ethnique chrétien des Karen est également fortement touché par les attaques. Notre partenaire Kakreh Moo (nom fictif) rapporte : « L’armée est à la recherche des fuyards avec des hélicoptères et des drones afin de pouvoir les poursuivre, les arrêter et même les tuer. Les déplacés errent dans la jungle depuis plusieurs semaines. Ils vivent dans une peur constante et luttent pour survivre. En outre, ils souffrent de la faim et de l’humidité. Depuis plusieurs semaines, il pleut presque sans interruption. Ils ont désespérément besoin de soins médicaux. » Après une offensive de l’armée, plus de dix mille Karen ont dû quitter leurs villages et les camps d’accueil. On craint que plus de cent chrétiens karen aient été tués et plusieurs centaines blessés dans les attaques de l’armée.

L’aide des partenaires de CSI

Grâce au soutien des donateurs de CSI, nos partenaires dans l’est du pays ont pu apporter une aide vitale aux chrétiens karen en fuite. Les personnes déplacées ont reçu entre autres du riz, des aliments secs, des médicaments, des bidons d’eau ainsi que des couvertures, des nattes et des bâches en plastique. Sous la menace constante de l’armée, nos partenaires locaux s’efforcent d’aider les chrétiens karen. Merci beaucoup pour votre soutien, dont ils continuent d’avoir besoin de façon si pressante.

L’espoir d’une coalition neutre

Depuis le coup d’État, tous les partis, y compris les représentants des diverses minorités ethniques, se sont unis pour former un nouveau parti démocratique, le National Unity Government of Myanmar (NUG). Lors de leur coup d’État, l’armée a sous-estimé la force et l’unité des partisans de la démocratie. La population a donc bon espoir que sa résistance et sa force mettront fin à la conjuration et aux intrigues de l’armée. D’ici là, continuons à défendre le peuple du Myanmar qui est durement éprouvé et à prier pour lui !

La responsable CSI pour le Myanmar

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Myanmar
Autres actualités – Soutien aux minorités religieuses